Quand commence demain ?

Emilie Courtemanche« Mes deux grands-mères me racontent souvent leurs souvenirs. Toujours les mêmes.

Mes grands-mères radotent, ce qui est, après tout, le propre des grands-mères.

Mais un jour, elles ont ressorti deux choses de leurs placards poussiéreux : l’une, des films d’elle petite fille (environ dix ans) et l’autre, des lettres qu’elle avait écrites à ses parents quand elle avait vingt ans. 

Tout à coup, leurs souvenirs sont devenus réels à mes yeux. Tout à coup, j’ai vu jouer cette fillette avec ses biquettes et ses poules, dans le jardin de la maison où elle a passé la guerre. Tout à coup j’ai eu accès aux réflexions et rêves d’une jeune femme de vingt ans, envoyée en 1948 à Londres pour apprendre l’Anglais, puis à l’Ile Maurice, en bateau à vapeur, pour y voir ses cousins.

Tout à coup, je me suis vue en elles.

Puis j’ai parlé à ma mère, et elle aussi a ressorti ses photos. Et nous avons toutes parlé. De nos peines, de nos joies, de ce qu’on emmène avec soi. Qui nous étions, nous sommes et serons.

Et j’ai eu envie d’écrire nos histoires. A travers les personnages de Mémé, Louise et Pénélope, mais aussi à travers leurs amis : Simone, Marcel, Blanche, Suzanne, Morgane et Léo.

Trois générations qui échangent, partagent, se découvrent. Qui rient souvent, pleurent parfois et avancent, toujours.

La comédie musicale, spectacle total, où théâtre, danse et chant permettent de créer et partager les émotions se révèle être le support idéal pour ces histoires.

Et demain commence ici n’est que le début de l’aventure, car il s’agit du premier opus d’une trilogie. »

Emilie Courtemanche, auteure et metteuse en scène.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.